Association des Réserves Naturelles des Aiguilles Rouges

Les collemboles

Conférences du 3 décembre 2009

Les collemboles, vous connaissez? Ce sont de petits insectes primitifs qui vivent dans le sol.

On trouve parfois plusieurs milliers de ces décomposeurs par m2. Il y en a même qui vivent sur les glaciers.

On les appelle couramment “puce des neiges ou des glaciers”.

Cette année, en vue de la réalisation de mon travail de fin d’étude, j’étudie au sein des Réserves Naturelles des Aiguilles Rouges, ces êtres méconnus et pourtant indispensables au bon fonctionnement des sols.

J’avais déjà réalisé une série de prélèvements cet été sur le glacier de l’Index. Pour l’hiver, en attendant que le manteau neigeux devienne plus stable, j’effectue des prélèvements en forêt (sur les hauteurs de Montroc).

Tout cela dans le but d’essayer de comprendre et de comparer “les Collemboles de neige et de forêt”

Par Quentin Hubert - étudiant en agronomie, finalité Environnement - Haute école de la province de Namur (Belgique)

Café des sciences

Du 3 août 2009

Animée par Sébastien Voinot, la 3ème rencontre écotouristique a pour thème : “les réserves naturelles, pour quoi faire?”, en présence des membres de l’association des Amis et de l’association Asters, ainsi qu’un public fourni.

Rappel de l’historique de la réserve, préservation de ces espaces, gestion et méthodes d’animation.

Mieux connaître pour protéger, et d’appeler chacun à se responsabiliser pour profiter des attraits de la montagne.

Par Jacky Ravanel

Interactions forêts et ses habitants

Conférences exposition du 27 juillet 2009

Les interactions faune et forêt; comment se développent nos forêts et quelles techniques de gestion adopter.

Sève brute, sève élaborée, cycle du carbone, photosynthèse…, également le rôle des animaux: frottis, écorçage, abroutissement: autant de termes techniques évoqués dans l’exposition créée et animée par J. Mathieu, au chalet du col des Montets. A voir…

Par J. Mathieu (BTS-GPN CFMM Thônes)

Paysages connus et insoupçonnés de la Suisse

Conférence du 16 juillet au 4 août 2009

L’objectif a été de montrer que la Suisse n’est pas que le pays des montres, des banques et du chocolat. De préciser aussi que les lieux emblématiques ( le Cervin, Saint Moritz ou Zurich ) sont avantageusement complétés par des lieux, des vallées connus et insoupçonnés qui procurent une image traditionnelle.

Faire découvrir ce que l’on ignore est toujours un plaisir et un bon moment de partage.

Par Henri Rougier - Professeur de Géographie - Université Lyon III

Les lémuriens

Diaporama du 9 septembre 2009

A la découverte d’une espèce en danger: l’Eulémur macaco flavifrons plus communément appelé Lémur aux yeux turquoise.

Présentation de cette espèce, habitat, statut et actions de conservation.

Par Clémentine Dentz - Polytech’Tours - stagiaire de l’association des Aiguilles Rouges

Solutions de stockage

Conférence du 6 août 2009

Le climat de notre planète se réchauffe et la vallée de Chamonix est un bon observatoire de cette évolution que l’on peut suivre avec le recul des glaciers, l’élévation de la limite forêt/alpage, les modifications des périodes et des volumes d’enneigement.

Cette augmentation des températures moyennes est attribuée aux émissions de gaz à effet de serre (dont le CO2) liées à le consommation des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) dans les secteurs de l’énergie, de l’industrie et des transports.

A côté des mesures à prendre pour réduire les gaspillages et substituer aux énergies émettrices de CO2 d’autres énergies, il est possible de stocker dans le sous-sol le CO2 produit par les plus gros émetteurs (centrales thermiques, cimenteries, raffineries, industries sidérurgiques,…).

Des solutions de stockage en anciens gisements de gaz et pétrole sont déjà mises en oeuvre, ainsi que l’injection de CO2 dans les aquifères salés profonds. Des pilotes d’injection dans les veines de charbons non exploitables sont également à l’étude.

La conférence se proposait de présenter ces solutions de stockage et de les replacer dans le débat sur les moyens de lutter contre les émissions de CO2.

Par le Dr Eric Gaucher - BRGM Service Environnement et Procédés

Les rapaces nocturnes

Diaporama du 1 octobre 2009

Sait-on que les appareils auditifs des rapaces nocturnes sont asymétriques? que leurs sucs digestifs sont moins puissants que ceux des rapaces diurnes?…

Par J. Mansons, étudiant à Polytech’Tours, stagiaire de l’association

Carnet de route dans le Désert Libyque en Egypte

Conférence du 18 août 2009

Désert Noir, Aqabat, Désert Blanc…, autant de souvenirs de l’époque où l’océan Téthys envahissait le nord de l’Afrique actuelle.

D’où ces milliers de sculptures fantasmagoriques taillées dans la craie par l’érosion.

Egalement ces étranges alignements de cristaux de calcite (gypse fer de lance) et ces minéralisations de toutes formes de marcassite (sulfure de fer).

Et bien sûr dans les oasis l’observation du traquet à tête blanche (moula-moula) ou de la tourterelle maillée…

Par Jacky Ravanel

Ecologie et tourisme

Conférence du 22 juillet 2009

Le contexte porteur actuel avec la Recherche d’un Développement Durable (Kioto, Lois Grenelle, Energies fossiles chères).

Les lois historiques ont été mentionnées (Lois “Littoral” et “Montagne”).

La très forte valeur économique de l’activité touristique dans notre pays (1ère destination dans le monde, 13 Mds Euros, et 7 % de la richesse annuelle produite, 500 000 emplois). “L’envers de cette médaille économique” réside dans un environnement écologique mondial gravement dégradé.

Une situation pas brillante du tout, avec tous les impacts graves sur l’environnement, notamment 5% des émissions mondiales de Gaz à effet de Serre GES : des abus inadmissibles ont été soulignés (effets dévastateurs des transports de masse “bon marché”, décompression des comportements pendant les congés, importations de fruits non saisonniers, laxisme sur les déchets, vandalisme environnemental…).

C’est tout à fait contre-productif pour l’avenir de la filière.

Le monde s’est contracté avec les “low-costs” et le tourisme mondial a tout submergé. Si bien que le tourisme international devient une “menace mondiale”.

Et notre pays, première destination du tourisme mondial, en observe tous les ravages.

Il faut réagir. La prise de conscience est en cours. Et les perspectives de “l’éco-tourisme” pourraient permettre de redresser la mauvaise trajectoire actuelle.

Par JLoup. Martin - Spécialiste du climat, Directeur d’Energalices

Batiment et climat de montagne

Conférence du 21 juillet 2009

Les spécificités du climat montagnard ont été rappelées: rudesse des hivers, poids de le neige sur les bâtiments, risques particuliers (avalanches, inondations..), ressources forestières, ressources en eau, produits de l’agriculture montagnarde (élevage, fruits..).

Les objectifs exigeants “du Grenelle de l’Evironnement” pour 2020 ont été passés en revue, avec la rénovation thermique des bâtiments existants, et les nouvelles normes pour les constructions neuves, avec en ligne de mire les Bâtiments à Basse Consommation, et Bâtiments Passifs.

Les principales techniques “vertueuses” relatives à la mise en conformité de l’enveloppe ont été exposées.

Le rôle moteur et exemplaire des communes a été souligné.

Tous les avantages inhérents à la filiçre-bois, matériau local, ont été repérés comme déterminants pour l’avenir.

Par J.Loup Martin - Spécialiste du climat, Directeur d’Energalices

Le col des Montets

Conférence - diaporama du 23 juillet 2009

Le col des Montets, un lieu de passage obligatoire pour les glaciers du Mont-Blanc.

Par S. Coutterand - géomorphologue EDYTEM Université de Savoie

Archéologie, Paléoclimats et Civilisations anciennes

Conférence du 23 juillet 2009

Pour bon nombre d’archéologues et d’historiens, les variations climatiques servent d’arguments pour expliquer des faits sociaux, cultuels, culturels ou liés aux épisodes migratoires des populations préhistoriques et antiques.

Les récentes recherches effectuées en paléoclimatologie tendent à démontrer la nullité de ces argumentations.

Pour l’exemple, les variations climatiques répertoriées (5) et concernant une période incluant les quatre derniers millénaires sont nettement plus faibles que celles des changements remarqués, culturels et techniques (30) au sein des sociétés anciennes.

Par André Ghiselli - Préhistorien

Les mines du Laurium (Grèce), source de richesse depuis l’Antiquité

Conférence du 9 juillet 2009

Les mines de plomb argentifère du Laurium en Grèce (Attique) ont permis à Athènes d’assurer sa suprématie sur les autres cités grecques au Ve siècle avant notre ére et vaincre les Perses à Salamine.

Redécouvertes à la fin du XIXe siècle elles ont été exploitées jusqu’en 1977 pour le plomb, l’argent mais aussi le zinc, le fer et le manganèse.

Leur histoire géologique complexe s’inscrit dans la formation de la Méditerranée à partir de 210 millions d’années.

Les techniques d’exploitation de l’antiquité comme celles de la période moderne sont passées en revue.

Elles s’insèrent dans l’histoire de la Grèce pendant toute cette période.

Par JP. Lenoble - Géologue