Association des Réserves Naturelles des Aiguilles Rouges

Le Messager édition Faucigny du 26 juillet 2012

L'association des Réserves des Aiguilles Rouges a fêté ses 40 ans.

C'est en deux temps que les 40 ans de l'association des réserves naturelles des Aiguilles Rouges ont été fêtés vendredi 20 juillet. Tout d'abord, toute la journée, le chalet de la réserve au col des Montets a accueilli de nombreuses activités ludiques dans et autour du site : construction de nichoirs, quiz avec lots à gagner, concours photo, jeu de pistes et d'adresse. Les animateurs ont donné de multiples informations sur la vie des bêtes et des plantes. Et une vente de gateaux au profil de l'association a permis à un public essentiellement familial de goûter après toutes ses activités.

Le soir, un volet plus officiel avait lieu avec l'assemblée générale au Majestic. Dominique Gubler le président rappelait la génèse de l'association (lire ci-dessous) et aussi le futur: la rénovation du chalet de la réserve pour un coût estimé de 3,5 millions d'euros. Ce dernier construit en 1976, accueille pas moins de 50 000 personnes par an (dont 40 étuduants en stages et 80 en écoles). Les appels d'offres ont été lancés. Les recherches de financement sont en cours. Outre la réfection du chalet, une nouvelle muséographie est envisagée. Les bénévoles de l'association ont d'ailleurs commencé à y travailler ces jours-ci. Un sentier extérieur devrait être aménagé ainsi que des parkings.

On espère que ce sera fait pour la saison 2014, mais pour l'instant le financement n'est pas acquis", note Dominique Gubler. Il a également lancé une idée, à creuser dans les années qui viennent : "regrouper Passy, Sixt, les Aiguilles Rouges et les Suisses sous une même entité juridique à trouver." Pourquoi pas un parc régional?

La genèse de l'association

L'inventeur de la réserve est Daniel Arquillière, de l'Office national de la forêt de Chamonix qui devant l'état désastreux du col des Montets veut faire protéger le site. En juin 1970, le télésiège de la Fis à Argentière est fermé après un accident mortel, on ne peut plus se rendre au jardin botanique du curé d'Argentière. Daniel Arquillière propose au père Eyheralde de s'installer au col des Montets. Dominique Gubler convainc Maurice Herzog alors maire de Chamonix de classer le site.

La réserve communale du col des Montets est crée le 9 juillet 1971. En novembre, Vallorcine fait de même et le col devient Réserve inter-communale du col des Montets.

Pour gérer et protéger la réserve, une association est créée en juin 1972. Ce n'est qu'en 1974 que sera créée la Réserve nationale des AR, misant sur l'ouverture au public, l'accueil, la formation à l'environnement. Un coseil scientifique est crée avec à sa tête la géologue Yvonne Gubler.

Par A.C.